L'amant déchainé - Confrérie de la Dague Noire t.9 - JR Ward

Publié le par La Mordue

 

Auteur : JR Ward

Editeur : Milady

Prix : 9.20 €

669 pages

Résumé :

Souffhrance est faite de la même étoffe ténébreuse et séductrice que son frère jumeau Vizs. Emprisonnée durant des centaines d’années par sa mère la Vierge Scribe, cette force de la nature risque de succomber à de terribles blessures lorsqu’elle parvient enfin à se libérer. Seul Manuel Manello, le chirurgien humain,  peut la sauver. Mais alors qu’entre eux la passion fait des étincelles, une dette vieille de plusieurs siècles va rattraper Souffhrance, menaçant son amant et sa vie.

Avis de Baby Marie :

J’ai passé un très moment avec ce neuvième tome de la sage de la Confrérie de la Dague Noire. Je l’ai attendu longtemps mais je l’ai savouré en une journée.

 

Comme toujours, le roman est centré sur l’un des membres de la Confrérie mais j’ai trouvé que ce roman se détachait des autres par son originalité, qui tient en plusieurs points. D’abord, c’est une femme qui est au centre de l’intrigue : Souffhrance. Jusqu’à présent, c’était toujours un garçon. Ensuite, par le biais de la jeune femme, Vizs et Jane se retrouvent également sous les projecteurs. Certes, dans les romans précédents, on rencontrait les couples déjà formées mais l’auteure ne s’y consacrait pas autant. Ici, ils sont présents dans une bonne moitié de l’histoire. C’est un des couples de la saga que j’aime beaucoup, tant à cause de leur caractère à chacun qu’à cause de leur relation amoureuse. Et enfin, Vhif et Blay sont aussi de la partie. J’avoue que je les adore tous les deux. Vivement le tome 11 !

 

Grâce aux révélations sur le passé de Souffhrance et Vizs, on en apprend davantage sur eux-mêmes et sur l’histoire de leur famille. JR Ward nous donne quelques clés pour comprendre son comportement qui frôle parfois l’autodestruction, sa relation parfois ambiguë avec Butch, ses sentiments intenses pour Jane. Vizs est depuis le début un personnage avec un fort caractère et j’ai été contente de le voir un peu plus développé.

 

L’histoire de Souffhrance et de Manello est agréable à lire mais personellement, elle ne m’a pas touchée plus que ça. Ça ne gâche en rien la qualité de l’histoire mais avec Vizs et Vhif dans l’équation, aucun autre personnage ne trouverait grâce à mes yeux tellement je les apprécie.

 

Les éradiqueurs sont toujours là, quoique moins présents et honnêtement, c’est un grand soulagement. Je commençais à en avoir assez de lire leurs petites aventures parce qu’à mon sens, ça commençait à tourner un peu en rond. La nouveauté, c’est l’entrée en scène d’un nouveau groupe de vampires, presque aussi vieux que ceux de la Confrérie. Cela annonce des intrigues politiques, des affrontements, des tensions, bref des rebondissements que j’attends avec impatience.

 

Publié dans Baby Marie Vamp's

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hassina 21/07/2016 04:25

nbjnk