Quand le doute s'installe - B.BAUMONT #Rebelle

Publié le par Dysto-Steam

QDI.jpg

Auteur : Brigitte BAUMONT

Maison d'édition : Rebelle

Pages : 194.

Prix : 14,50 euros

Public : Collection Blanche - Femme mûre

Date de sortie : 20 Novembre 2012

 

Résumé

Bénédicte, la quarantaine, nous dévoile sa vie ainsi que celle de son amie, Claudia. Des vies qui semblent si tranquilles, mais seulement en apparence... À leur retour de voyage, elles auront chacune quelques surprises et pas des moindres... Les doutes de Bénédicte quant au changement brutal de Mathieu. L appel de détresse de Claudia suite aux multiples tromperies d'Anthony. Qui déclenchera l'ultime étincelle ? Tout paraissait si paisible, peut-être trop. 

Avis de Dysto-Steam

Parlons tout d'abord de la couverture... comment dire... je m 'attendais avec un titre comme celui-là, à toute autre chose et je cache pas ma déception... Je m'attendais à bien mieux. Roman pour femme mûre de plus de 40ans et on trouve une photo d'une jeunette, qui, si elle a plus de la quarantaine, il faut qu'elle me donne son secret, voir l'adresse de son lifteur... mais passons peut être une explication arrivera au fil de ma lecture. Autre problème, le rapport couverture/titre, si le doute s'installe, pourquoi cet énorme sourire de béatitude ? Je reviendrais sur ces points plus tard, car finalement peut-être une explication ressortira de l'histoire.

La plume de l'auteure, n'est en soit pas désagréable, mais tout de même gênante dans la progression de l'histoire. L'auteure est une amoureuse ou a subi plus jeune un traumatisme du « et », il est utilisé beaucoup trop fréquemment et bon nombre des juxtapositions auraient pu être mieux formulées. J'ai donc buté et rebuté tout au long du livre.

L'histoire est classique, une tranche de vie, pas de soucis, j'aime en lire, mais déçue par le fait que l'auteure en dévoile trop, même beaucoup trop, du coup dés le second chapitre on se doute, et même on sait la fin du livre (peut être est-ce moi qui suis trop entraînée à résoudre les intrigues), et c 'est bien dommage, car pas beaucoup de suspens, trop prévisible.

En conclusion, ce ne fut pas un grand moment, pas de coup de cœur, mais pas non plus un mauvais livre. Il conviendra parfaitement entre deux livres plus coriaces, ou en bon livre de gare que l'on peut lire oublier quelque temps et reprendre plusieurs semaines plus tard sans être perdu et sans que ça gêne dans l'avancement.

Revenons donc sur la couverture, je persiste et signe qu'elle n'avantage pas du tout l'ouvrage.

 

Dysto-Steam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article