Opprimés - Jessica Therrien

Publié le par La Mordue

Auteur : Jessica Therrien

Editeur : Milan Macadam

Prix :  15.20 €

318 pages

 

Résumé :

Elyse croyait être la seule. La seule à vivre un terrible secret : elle vieillit cinq fois moins vite que n’importe qui ; à 90 ans, elle en paraît 18. Mais un jour, William croise son chemin. Il est comme elle, et lui apprend la vérité. Elyse et William et d’autres encore, très nombreux, sont les descendants des dieux de l’Olympe. Ils forment un véritable peuple, invisible au milieu des humains. Mais c’est un peuple opprimé, sous la coupe d’un Conseil implacable et tout-puissant. En découvrant ses semblables, Elyse découvre l’oppression. Et la révolte.

Avis de Baby Marie :

J’ai choisi ce livre dans le cadre professionnel, attirée par la couverture, que je trouve à la fois simple et mystérieuse. Je ne peux pas dire que j’ai détesté ce roman mais je ne peux pas non plus dire que je l’ai aimé. Mon avis est assez mitigé.

L’idée de départ est chouette. Partir de la mythologie grecque pour écrire un roman young adult qui mélange le fantastique et la dystopie, pourquoi pas. Depuis la fac, j’ai toujours été intéressée par les personnages mythologiques et vu leur nombre, les possibilités sont nombreuses. Je salue donc le point de départ de cette histoire.

Là où j’ai eu plus de mal, c’est dans le traitement de l’histoire. Les personnages en eux-mêmes, que ce soit Elyse, William ou leurs amis sont bien construits. Leur psychologie est intéressante et leurs pouvoirs sont étonnants mais réalistes et bien expliqués. Ce qui m’a gênée, ce sont les relations entre eux, notamment la relation amoureuse entre Elyse et William. J’ai trouvé qu’elle était beaucoup trop rapide. Ils ne se connaissent que depuis 10 minutes que c’est déjà l’amour fou. Bon, peut-être pas 10 minutes, j’exagère un peu, mais la vitesse à laquelle ils s’attachent l’un à l’autre ne m’a pas plu. J’aime les romances qui prennent leur temps et ce n’était pas le cas ici. Leur couple donne l’impression d’être superficiel et convenu à certains moments alors qu’à d’autres, il tombe sous le sens. Perturbant.

 On retrouve des éléments qui marchent toujours bien dans les romans pour ados jeunes adultes : un couple central, des gentils, des méchants, des pouvoirs, une prophétie, du suspense, des rebondissements …

Le côté dystopie est surtout présent à la fin, puisqu’il s’agit du premier tome d’une série, Children of Gods en VO. La rapidité des relations mais la lenteur de certains passages sont peut-être voulues par l’auteur pour lancer sa série, cependant j’ai eu du mal à réellement accroché à cette histoire. Ce n’est pas un mauvais roman, loin de là, mais ce n’est pas non plus une réussite. Il est tout à fait possible que les tomes suivants se révèlent meilleurs, c’est déjà arrivé pour d’autres sagas. C’est pourquoi j’essayerai de lire le second tome, pour ne pas rester sur un avis ni positif ni négatif.

 

Publié dans Baby Marie Vamp's

Commenter cet article