Les Vamp's Curieuse [1]

Publié le par Plume de Sang

Chaque mois, vous retrouverez Plume de Sang pour des interviews d'auteurs, blogueurs, lecteurs...etc

Parceque oui, on l'assume, nous sommes des curieuses, et alors !?

Je vous laisse entre les mains de Plume de Sang et sa victime :)

logo_interview.jpg

Plume de Sang: Bonsoir Charlotte ! Je me re-présente pour la forme, je suis Émilie, alias Plume de Sang, et je suis là pour te soutirer des informations pour le compte de La Mordue ! Et nous sommes un peu curieuse. Un peu beaucoup même ! Donc pour commencer, peux-tu te présenter ?


Charlotte Boyer: Bonsoir Émilie ! Je suis prête pour l'interrogat...l'interview ! Alors que dire ? J'ai toujours un peu de mal à me présenter car, fort heureusement, je ne cesse de changer (la maturité qui progresse, je pense !). J'ai 25 ans, mariée, lyonnaise : c'est la base. Ensuite, il y a le travail alimentaire qui restera secret mais que j'adore. C'est bon pour le moral ! Puis, on trouve une partie secrète : l'écriture. J'écris depuis que je sais le faire ! Ça a commencé avec des poèmes pour la fête des mères qui étaient peut-être "meilleurs" que la plupart des enfants de mon âge puis de la poésie sur ma vie, de longs récits dans mes journaux intimes et puis des nouvelles. Beaucoup de nouvelles ! Et là, je découvre la fabuleuse et difficile aventure qu'est l'écriture d'un premier roman.

Plume de Sang : Ah oui je connais ça aussi la maturité ! Snif.. Oups je m'égare ! Prête pour les photos pour votre casier judiciaire ? Ah non, toi c'est l'interview désolée. Bon, ce travail alimentaire m'intrigue, gourmande que je suis mais ce n'est pas le sujet. Tu écris donc ton premier roman, peux-tu nous en parler un peu ? Sujet, genre, maison d'édition, tout ce que tu veux bien nous en dire !

Charlotte Boyer : Inspecteur, ce que j'ai à vous dire c'est que... Oops ! Donc ce premier roman a pour titre La semaine interdite. Je ne sais pas si j'en changerais ou non. Je l'aime bien. Il s'agit d'un roman fantastique. Je me suis basée sur les images que me renvoient les jours de la semaine. Je m'explique : couramment, on dit que le mercredi est le jour des enfants... Et bien j'ai une image pour chacun des jours de la semaine et à partir de là, j'ai imaginé des nouvelles et tout cela s'est transformé en roman ! Quelque part, au dessus (ou en dessous !) de nous, il y a des êtres qui veillent sur nous. Des anges gardiens ? Peut-être pas tous... Une semaine par an, ils doivent nous faire nous rendre compte de nos défauts (petits ou gros) qui peuvent, s'ils progressent, entrainer notre destruction. Au début, comme toutes les années, tout se passe bien... Les "anges" nous font comprendre nos erreurs mais hélas, certains aiment nous voir nous enfoncer dans notre médiocrité. Et puis, ils ne sont pas parfaits... Il y a les bons et les méchants et donc des rivalités. Le mercredi, un meurtre est commis sur le Grand Chef et Nadine, l'Ange qui a toutes les qualités pour prendre sa place est soupçonnée... Elle est innocente, elle le sait. Comment sauver sa peau ? La nôtre et arrêter le véritable coupable qui prend un malin plaisir à nous faire tourner en bourrique ? Entre deux tentatives d'assassinat sur sa personne, Nadine va avoir du fil à retordre ! Voilà l'histoire, une sorte de petit résumé qui j'espère, est alléchant ! Pour ce roman, j'espère trouvé un éditeur. Jusqu'à présent, je n'ai jamais tenté d'en trouver un. Je suis toujours passé par TheBookEdition et je gère seule ma promo. Mais là, ce roman est un énorme travail et je lui dois bien ça. Essayer au moins. Je ne sais pas si ça marchera. Je n'en suis pas encore là.

Plume de Sang : Je te le souhaite en tout cas ! Depuis combien de temps travailles-tu dessus ?

Charlotte Boyer : Un an. Mais sans écrire tous les jours, loin de là !

Plume de Sang : Et comment juges-tu le travail qu'il te reste à faire dessus avant de pouvoir le présenter à une maison ? Pour comparer à la nourriture (je crois que j'ai faim en fait !) tu dois encore préparer un gâteau, le goûter pour 20 enfants affamés ou le repas d'un mariage de 200 invités ?

Charlotte Boyer : J'adore la nourriture (la cuisiner autant que la manger d'ailleurs !) alors je vois bien l'image ! Je pense ce serait plutôt... un mariage de 200 invités ! Je fais régulièrement des "pauses" pour écrire des nouvelles ou des poèmes. Ces derniers m'amusent plus et ils me sont plus familiers. Le roman est un travail très difficile mais créer un univers plus complexe est un vrai bonheur. C'est ma motivation première. La seconde, ce sont mes lecteurs !

Plume de Sang : J'adore la nourriture aussi, plus la manger que cuisiner d'ailleurs, quoique, si j'avais une cuisine digne de ce nom je pense que j'y prendrais beaucoup de plaisir... Je crois que je m'égare encore !
As-tu déjà fait lire ton roman pour le moment ?

Charlotte Boyer : Oui, à mon mari. Mais c'est tout. Je pense qu'il reste assez objectif. Il n'a pas peur de me faire des remarques et me dit très vite si une situation n'est pas claire ou encore s'il a perdu le fil, etc... Des questions de lecteurs. Les questions plus techniques viendront surement des gens du "métier" : mes bêtas-lecteurs qui écrivent aussi, mon correcteur, mon graphiste, etc...

Plume de Sang : Très bien ! Comme tu le sais déjà, l'interview à un thème : la cuisine... Attends... Non c'est pas ça... Voilà, le thème est : Les livres qui ont tout changé. Nous allons donc parler de ces livres qui t'ont marquée en quelque sorte, si ce n'est pas trop indiscret bien sûr...

Charlotte Boyer : Bon bah j'enlève mon tablier... Je suis prête !


Plume de Sang : (snif j'aurais bien mangé un petit quelque chose, tant pis, j'irai prendre un verre de sang frais chez La Mordue, c'est moins gastronomique mais ça se boit...)
On se souvient tous de la première dent que nous avons perdue (enfin tous... je ne m'en souviens pas moi...) mais te souviens-tu du premier livre que tu as lu ?

Charlotte Boyer : Hum du sang... Peut-être au petit déj !
Mon premier livre c'est... Mon père ce poisson rouge de Laurence Lefèvre et Liliane Korb. J'ai lu tard. Pour celui là, je devais avoir 7 ans. J'ai très peu lu jusqu'à 15 ans. Ensuite, ça a été James et la grosse pêche de Roald Dahl. Deux merveilleux souvenirs ! Ah et Oui-oui au pays des jouets mais tu ne m'en demandé qu'un alors euh oui Mon père ce poisson rouge !

Plume de Sang : Nous sommes tous passés par Oui-Oui je crois ! 
Est-ce les livres qui t'ont donnés envie d'écrire ? Ou écrire qui t'a donné envie de lire ?

Charlotte Boyer : Je pense que c'est d'écrire. Et aussi un grand besoin de m'évader, de faire marcher mon imagination. De ne pas forcément inventer mais de "dessiner" dans ma tête. Je n'ai jamais tenu devant la télé alors la lecture a été ma seule option.

Plume de Sang : Tu ne regardais même pas Oui-Oui à la télé ?

Charlotte Boyer : Bah non ! Même pas !

Plume de Sang : Tu as donc raté le magnifique générique de Oui-Oui... Oui-Oui, est si fier de sa belle voiture jaune et rou... D'accord on s'en fiche (aux lecteurs à qui j'ai mis la chanson en tête, je suis extrêmement désolée ! Ou pas haha)

Charlotte Boyer : Tu vas te faire des ennemis, attention ;)

Plume de Sang : Je ne crains rien, La Mordue me protégera (normalement :P)
Y a-t-il un livre qui t'a un peu inspiré ton roman ?

Charlotte Boyer : Normalement...
Oui, les Thanatonautes de Bernard Werber. Mon idole et maître absolu !

Plume de Sang : Ah bizarrement en lisant l'histoire de ton roman, j'ai pensé aux thanatonautes, j'ai lu L'empire des anges et ça m'y a fait penser !

Charlotte Boyer : Je n'ai pas encore lu l'Empire des Anges... Ça ne saurait tarder. J'ai eu la chance de rencontrer Bernard Werber la semaine dernière et il confirme que les Thanatonautes est son plus gros "flop" commercial mais c'est une Bible pour moi !

Plume de Sang : Ah bon, je ne savais pas que ça avait été un flop. Si je te demande quel livre tu aurais aimé écrire, me répondras-tu un titre de Bernard Werber ?

Charlotte Boyer: Et non ! Plutôt Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert !

Plume de Sang : Ah oui ? Et pourquoi ce livre alors ?

Charlotte Boyer : J'aimerais écrire un roman initiatique, un road book et une belle histoire d'amour. Elle a fait les trois en un !! Ah et les millions de lecteurs aussi, c'est pas mal ;) ! Et une adaptation au ciné à la clé !

Plume de Sang : C'est pas mal en effet ! T'es-tu déjà identifiée à un personnage de fiction ?

Charlotte Boyer: Désolée mais non !! Je sais, c'est fou ! Plus aux auteurs qu'aux personnages ! Quand je lis, je suis le personnage sans juger, sans me chercher. Ce qui n'est pas le cas dans tous les autres moments de ma vie !

Plume de Sang : En effet, c'est étonnant que tu réussisses à ne pas t'identifier ! 
Quel est le premier auteur que tu as admiré ?

Charlotte Boyer : Amélie Nothomb ! Elle me semblait (aujourd'hui encore d'ailleurs !) venir d'une autre planète et ce besoin vital d'écrire ne me semblait sincère que chez elle. C'est la première fois aussi que je m’intéressais à un auteur. Pendant mes études littéraires, je me fichais pas mal de la biographie de Balzac. Aujourd'hui, ce serait différent.

Plume de Sang : Que penses-tu du paysage littéraire actuel ? On a croulé sous les Harry Potter et Twilight, nous sommes maintenant dans Hunger Games, 50 Nuances de Grey. Est-ce que ce sont des livres qui t'intéressent ?

Charlotte Boyer : J'ai l'impression qu'on favorise l'effet de masse qui n'est pas forcément signe de médiocrité mais je crois que l'on ne creuse pas assez. Je ne suis pas fan de Twilight et compagnie mais c'est sans doute parce que je n'ai pas l'impression que ça s'adresse à des personnes de mon âge. 50 nuances de Grey me semblent être, en revanche, une supercherie. Il y a tellement de mauvaises critiques (et faut voir à quelles points elles sont mauvaises !) que je me demande comment ça se fait que l'on nous rabâche les oreilles avec ! Je pense que l'effet Twilight a permis à beaucoup de jeunes d'exprimer un mal être, de se mêler à des groupes, bref de se sociabiliser un peu plus. Mais je crains que l'on n'essaie hélas de nous donner à manger que de la culture formatées pour le jeune publique pas forcément trop exigent puis le succès devient l'excuse pour en parler à tous. Je ne vois plus de l'art, je ne vois plus une histoire ni un auteur. Je vois des millions de dollars et un torrent médiatique. Je pense que ce n'est pas prêt de s'arrêter. Les dollars pour les uns, la conformité pour les autres feront que ça va durer encore un bout de temps. Je ne suis pas en dehors de ce phénomène car je lis beaucoup d'auteurs "populaires" mais il faut y réfléchir il me semble.

Plume de Sang : Oui des dollars, tout plein de dollars, pour acheter plein de nourriture ! :P

Charlotte Boyer: :P

Plume de Sang : Pour terminer cet interro.. interview, quelles sont les conditions idéales pour écrire pour toi ? Une tasse de chocolat chaud ? Le silence ? Un gâteau aux pommes ?

Charlotte Boyer : Longtemps, j'ai eu besoin de silence, de pièces bien rangées mais je pense qu'il s'agissait surtout d'un besoin de paix intérieur. Aujourd'hui, je n'ai besoin que d'un papier et d'un crayon. Et de l'énergie ! Pour le reste, rien ne me gêne ! J'écris où je suis, avec ou sans thé (je ne bois pas de café), seule ou accompagnée. Et que l'on ne s'avise pas de lire par dessus mon épaule ;) !

Plume de Sang : Promis je ne le ferai pas alors :P. Vois-tu quelque chose en plus à nous raconter ?

Charlotte Boyer : Je peux parler de ce que j'écris actuellement (je suis en pause "Semaine interdite" ;) ) ?

Plume de Sang : Bien sûr, la plume de sang est à toi !

Charlotte Boyer : Merci ! Actuellement, j'écris une nouvelle aventure de mon personnage fétiche : Adrien Poche. Adrien est un inspecteur gaffeur et mal aimé qui pense que les affaires se règlent comme à la TV ! Or, il se retrouve toujours dans des situations où la réalité le rattrape. Le danger est très souvent sur sa route et il est toujours surprise ! Cette fois, il enquête sur le meurtre d'une jeune femme dans une boutique de vêtements pour enfants... Toutes les infos sont sur mon site, mon blog ou encore la page Facebook de mon personnage
http://www.facebook.com/pages/Adrien-Poche/156839941040454. :) Voilà !

Plume de Sang : Intéressant ! J'espère que nos petits curieux auront bien noté tout cela pour aller fouiner sur la page d'Adrien !
Ouf tu m'as laissée assez de sang pour te remercier de cette sympathique interview, je suis contente d'avoir découvert une partie de ton univers, l'histoire de ton premier roman, et j'espère pouvoir le découvrir un jour, et le voir sur les étals des librairies !

Charlotte Boyer : Merci beaucoup de m'avoir permis de m'exprimer sur tout cela ! J'ai, sinon, les mêmes espoirs que toi ! ;)

 

Publié dans Les Vamp's Curieuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article