Le doux venin des abeilles - Lisa O'Donnel

Publié le par La Mordue

le-doux-venin-des-abeilles-3686973-250-400.jpg

 

Auteur : Lisa O'DONNELL

Maison d'Éditions : Michel Lafont

Pages : 304

Prix : 18,95 euros

Public : Tous public

Date de Sortie : 07 Février 2013

 

Résumé 

« Aujourd’hui, c’est la veille de Noël. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Aujourd’hui, j’ai quinze ans. Aujourd’hui, j’ai enterré mes parents dans le jardin. Personne ne les regrettera. »
Après la mort brutale de leurs parents, Marnie, quinze ans, et sa petite sœur Nelly décident de poursuivre leur vie comme si de rien n’était, bienque chacune d’elle soupçonne l’autre de les avoir assassinés. Personne ne semble se douter de leur sort. Excepté Lennie, l’homme qui vit dans la maison voisine. À force d’observer leurs faits et gestes, il finit par remarquer que les deux jeunes filles sont livrées à elles-mêmes, et les prend sous son aile. 
Au fil des mois, amis, voisins et autorités – sans compter le dealer du coin qui en a toujours après leur père – commencent à poser des questions. Et un mensonge en entraînant un autre, Marnie et Nelly s’embourbent dans une aventure qui pourrait leur coûter bien plus qu’elles ne peuvent payer.

 

Avis de La Mordue

Je ne pense pas, que je me serais achetée ce livre. La couverture n'est pas vraiment parlante, mais une fois la lecture du résumé... Je suis intriguée. Cette histoire de parents mis sous terre dans le jardin pas deux adolescentes : J'achète ! 

 

Marnie et sa soeur Nelly se trouve face à un dilemme lorsqu'elle découvre le corps froid de leur père, Gène, sur son lit et le corps de leur mère Izzie pendue dans la cabane du jardin. Il est hors de question, pour elles, de se retrouver dans une famille d'accueil et prendre le risque d'être séparées. Et puis, depuis toujours elles sont livrées à elles-mêmes, avec des parents drogués et complètement à la ramasse qui découchent des jours entiers sans donner de nouvelles. Leurs disparitions ne risque pas de les dépayser. Enfin... C'est ce qu'elles pensaient. Comment vivre normalement, quand on sait que ces parents mangent les pissenlits par la racine. Elles sont abandonnées, mais vont tout faire pour continuer une vie normale. Le voisin d'à côté, Lennie, va permettre aux filles de garder en semblant de "normalité". Même si, il est loin de se douter ce qui se trame..

L'histoire est racontée sous plusieurs points de vues : celui de Marnie, Nelly et Lennie. Chaque personnage à son caractère, sa vision des choses, sa façon de parler... On explore au maximum chaque personnalité et on s'y attache très rapidement. Difficile de rester de marbre quand on apprend leurs passés avec des parents maltraitant et négligé. Difficile d'avoir du remords pour leurs sorts...

Marnie est le personnage qui m'a le plus touché. Une jeune adolescente fragile qui se cache sous des airs de dure et de fille facile. La drogue, l'alcool et le sexe n'ont aucun secret pour elle... Flippant quand on sait qu'elle n'a que 15 ans ! Mais au fond ce n'est qu'une enfant sans repère, apeuré et qui a besoin d'amour. De beaucoup d’amour.

Ce livre m'a permis d'explorer d'autres histoires, un peu plus terre à terre et bien plus dramatique, que les lectures que j'ai en général. Je suis toujours un peu frileuse avec ce genre de lecture, toujours peur d'être déçu... Mais là, j'ai frôlé le coup de coeur.

Une histoire prenante, bouleversante, qui vous prend aux tripes. À lire absolument !

Une belle plume, l'auteur réussis à écrire de façon différente pour chaque personnage. On entre très vite dans l'histoire et on ne la lâche plus. « Le doux venin des abeilles » est une histoire qui marque.

Vous l'avez lu ? Vous avez envie de le lire ? Racontez-nous :)

 

La Mordue

 

Publié dans YA en Vrac

Commenter cet article