La prime de Janet Evanovich - Chronique

Publié le par La Mordue

Auteur : Janet Evanovich

Maison d’édition : Pocket

Prix : 

Pages : 318

Public :

Sortie : février 2012

 

Résumé :

Plus de boulot, plus de voiture et un compte en banque dans le rouge cramoisi. Stéphanie Plum troque sa télé contre une vieille carlingue déglinguée pour se rendre chez son cousin Vinnie. A la clé : un job de classement minable et sous-payé. Quand elle ressort du bureau, elle est chasseuse de prime. Enfin, à l’essai. Et sa première proie n’est autre que Joe Morelli, accusé de meurtre. Un cachet de 10 000 dollars pour elle si elle lui met la main dessus. Joe Morelli, le type qui, à intervalles réguliers, débarque dans sa vie pour la lui bousiller. La dernière fois qu’elle a croisé sa route, il y laissé une jambe….

 

Avis :

 J’ai passé un très bon moment à lire ce roman. Il est drôle, léger et le style très fluide. Stéphanie Plum est une fille débrouillarde, qui n’a pas froid aux yeux. Quand elle se fait virer de son job, elle va voir son cousin qui tient une agence de recouvrement de caution. En gros, il avance la caution et en échange le type condamné se présente au tribunal. Le job de Stéphanie est d’attraper ceux qui ne se présentent pas à leur audience et de les déposer dans le premier commissariat qu’elle trouve. Assez simple sur le principe, jusqu’à ce qu’on lui demande d’attraper Joe Morelli, un flic accusé de meurtre. Le hic, c’est qu’elle connait Morelli depuis toujours et qu’elle a une dent contre lui. La preuve : la dernière fois qu’elle l’a vu, elle lui a foncé dessus avec sa voiture.

Morelli est un dur, un vrai. Il est malin, n’a peur de personne et a un sens de la répartie délicieux, un adversaire à la hauteur de Stéphanie. Leur petit jeu de « suis moi, je te fuis, fuis moi, je te suis » est très divertissant. Il n’y a pas de temps mort dans l’intrigue.

Stéphanie mène l’enquête pour attraper Morelli et finit même par passer un marché avec lui, dont l’issue n’est pas garantie. Voir Stéphanie apprendre le métier est très drôle. On ne devient pas chasseur de primes en un claquement de doigt. Et puis, laquelle d’entre nous n’a jamais imaginé se retrouver dans la peau d’une femme d’action ? Ce roman permet de le croire, du moins le temps de lire ce roman.

La famille de Stéphanie vaut aussi le détour. Sa grand-mère est complètement fêlée et dit tout ce qu’elle pense. Son père est blasé et ne rêve que d’une chose : virer sa belle-mère de chez lui. Sa mère essaye par tous les moyens de la caser avec des types plus bizarres les uns que les autres. Stéphanie a beau protester, sa mère persiste à jouer les entremetteuses et nous on compatit – en tout cas moi – et on rit.

J’avais envie d’un vrai roman de filles et je n’ai pas été déçue par ce livre. Le résumé m’a attirée mais aussi une critique du magazine Lire : « Stéphanie Plum a de l’humour, de la spontanéité, du bagou, de la rancune. Du charme quoi ! ». Et autre petit détail : il a été adapté au cinéma : Cherche bad boy désespérément, avec Katerine Heigl, reine des films de filles. Et j’adore les films avec Katerine Heigl !

En résumé, ce livre a été une bouffée d’air frais dans ma semaine. Je l’ai lu très vite et j’en redemande. Ce roman fait partie de la série « Les aventures de Stéphanie Plum ». Deux romans ont été édités en français, les autres sont en anglais mais vu le style, je suis sûre qu’ils peuvent se lire en VO sans problème.

 

Baby Marie Vamp's

Publié dans Baby Marie Vamp's

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chinouk 02/04/2012 18:50


J'adore Stephanie Plum, par contre ce n'est pas 2 mais 9 volumes qui sont traduits enFr c'est cool hein :) Par contre je ne savais pas pour le film, je cours me le procurer !