Adulescente, et alors !?

Publié le par La Mordue

growup1.jpg

« Adulescente ». Un mot tendance pour nommé la tranche 25 ans – 35 ans encore attaché au monde dit « pour adolescents ». Ce mot peut être employé sur un tas de sujets, mais parlontssurtout des lectures. Parce que oui, les femmes ne lisent pas seulement du Musso, le magasine Biba ou le 20 minutes dans le métro.

 

Qu'est ce qui pousse les femmes à aller se servir dans le rayons 15 et plus de la Fnac ?

 

Même si moi même je fais partie (enfin presque) de ces adulescentes, j'ai eu envie de savoir un peu plus sur ce qu'elles aimaient trouver au sein de ces lectures. Quelles étaient leurs attentes ?

Parce qu'à 20 balais passé, comment s'identifier un minimum chez une ado' de 16 ans qui habite encore chez ces parents et ne sais pas encore qui elle est?

Toi, ça fait bien longtemps que tu a quitté le nid familiale et tu es, peut être, déjà la tête dans les couches de ton bambin. Alors, qu'est ce qui te fait vibrer dans ces histoires d'amour d'adolescents, ces conflits parents-enfants, ces recherches de soi ...

Après réflexions, et petit sondage de lecteurs et lectrices, je pense pouvoir trouver certaines réponses.

Nous sommes et resterons toutes des adolescentes au fond de nous. Tu a beau avoir un poste à responsabilité à ton boulot, être la meilleure mère qui existe, être une femme fatale pour ton mari... Au fond de toi, tu reste adolescente. Et surtout, ne change rien !

Quand Monsieur passe son temps à Geeker sur le nouveau Call of Duty, ou passe des soirées foot dans son canapé (oui, les clichés ont bon dos.), il garde son âme d'enfant. En tant que femme, on te le rabâche depuis toujours : Les hommes sont de grands enfants. Regarde, même ta mère continue de passer après ton père et à râler. C'est ainsi. On s'y fait. Alors assume ta part d’adulescente et fonce.

Les romans Y-A (Young-Adult) traite toujours d'amour, c'est le sujet centrale, on n'y échappe pas. Ce qui varie va être le monde autour. Il y en a pour tout les goûts : des créatures surnaturelles, de la dystopie ou tout simplement une histoire « terre à terre ». Les sujets traiter dans ces romans, sont aussi traiter dans des romans dit « Adulte », mais où les mots, l’histoire, l'amour, le sexe... sont bien plus prise de tête.

Alors voilà peut être une des premières choses que tu recherche, toi « l'adulescente »: La simplicité. Attention, rien de péjoratif dans ce terme ! Mais ta vie est bien assez compliqué comme ça, tu veux un bouquin que tu puisse lire durant la sieste de tes loulous ou pendant ta pause déjeuner entre deux dossiers. Un livre qui se lit vite, bien. Un livre où tu te laisse porter, où tu ressens et où tes problèmes du quotidien n'ont rien à faire la dedans.

 

Mais je crois que la seule et unique raison reste l'Amour. Oui avec un grand A ! Parce qu'à cet âge là, tu pense encore que Luc est le seul et l'unique « and for ever ». Avec le recul, tu sais bien que ça ne pouvait durer, mais sur le moment tu y crois tellement, tu ne te pose pas de questions. Et peut importe que Mélissa, ta meilleure amie, te dise qu'il est louche et que tes parents lui interdise l’accès à la maison. Toi tu es raide dingue de lui, et sa part de danger t'émoustille encore plus. Quoi de plus beau que ce genre d'amour ?

Parce que regarde maintenant, quand tu rencontre un homme aussi beau soit-il ? Sa part de mystère va toujours t'émoustiller, mais à part pour la soirée, t'es pas prêt de le présenter à tes parents. Et alors si Mélissa refait le coup du « il est louche », tu ne te dis pas qu'il vole, au pire, des bonbons à l'épicerie du coin. Non ! Tu te dis direct, qu'avec tout ce mystère, il te cache sûrement une ribambelle de marmots et une épouse qui sont bien sagement à la maison. Et là... Tu passe à côté !

Oui, Oui, je fais des généralités, mais je ne vais pas non plus faire un bouquin pour énumérée tout les cas possible. Parce que oui, nous ne sommes pas toutes des psychopathes parano'... Mais en regardant de plus prêt, si tu es célibataire à plus de 25 ans, c'est que tu a sûrement de sacrés casseroles derrière tes jolies petites fesses. Donc oui, tu es parano/Psycho' ! Mais assumes le, et tout ira bien ! Revenons à nos amour d'ado.

 

Donc quand tu lis les romans Y-A, c'est surtout pour te remémorer cette sensation quand tu a des ailes et que le monde te semble à toi. Parce que malgré ce que j'ai dis un peu plus haut, nous sommes toutes des adolescentes quand nous sommes amoureuse. Parce que passé la « parano/psycho » et que tu tombe in love, que tu es 16 ans ou 25 ans ou 35 ans, tu es une ado'. Tu sais le moment où tu ne sais même plus qui tu es après le premier baiser, où celui qui te fera tout quitter et être l'esclave de l'autre quand il te dis son premier Je t'aime. Mais oui, tu vois très bien de quoi je parle. Même pour les moins romantiques, l'effet est le même, c'est juste qu'elles se l'avouent moins, et puis surtout les réfractaires au romantisme ne lisent pas ce genre de bouquins. Elles ne savent pas ce qu'elles ratent !

 

Mais ce qui à de plus bon dans ces romans, sont les jeunes hommes. Les auteurs savent y faire, et peut importe l'âge, on aime les mecs sur d'eux qui n'ont font courir après eux. Le moment où ont ne les aime plus vraiment, c'est quand ça fait deux ans qu'il te prends pour une conne et que courir c'est bien, mais se poser aussi. Mais pas d'inquiétude nos héros ne sont pas comme ça, pas tous en tout cas. Ils sont mystérieux, beau à tomber, agaçant, des répliques qui nous rendent accro'... Bref, on rêve et on replonge dans les premiers instants d'une histoire. Et c'est ça que tu aime ! Je le sais, je le sens. Facile, je suis la même.

Et puis zut ! Pourquoi devoir toujours être mis dans des cases ? Devoir appartenir à une catégorie de personnes, d'âge ou de je ne sais quoi. Lis ce que tu aime, fantasme sur ce que tu souhaite, qui tu souhaite. Rêve de qui tu veux, du monde que tu souhaite. Et surtout oublie tout les préjugés.

Que tu aime baver au rayon SF, Fantasy, Érotique ou YA de la Fnac, tant que ça te permet de continuer de rêver, et de t'évader, continue et assume le. Parce que surtout, ne fais pas comme beaucoup de gens, qui avouent à demi mot lire et encore plus lire Twilight. Assume tes choix, tes envies et tu verra, un jour on oublieras toutes ces cases.

 

Bon, faut que je m'arrête là pour cette fois... JE suis partie pour faire un bouquin ! J'attends vos réactions, et on attaqueras la deuxième partie de l'article:)

 

Toi aussi tu es Adulescente, parle nous de ton expérience !

 

La Mordue

 

Publié dans La Mordue & ces mots

Commenter cet article

Dautresplumes 19/11/2012 13:33


Quand j'ai lu "adulescente : pour la tranche d'âge 25-35" je me suis dit : pfff c'est pas pour moi.. Ah mais en fait si, je suis bien dans cette tranche, satané cerveau qui m'a laissée à 20 ans
et qui ne veut pas en démordre.. Ca doit être une preuve de plus que je suis bien une adulescente, de ceux qui ne veulent pas grandir. Enfin si, on veut grandir, mais pas trop vite. Et oui j'aime
les histoires pour ado, parce qu'à cet âge, tout est tellement exacerbé, que ce soit en bien ou en mal, que c'est probablement la période où on peut se sentir le plus vivant, mais à cet âge là,
on s'en fiche de se sentir vivant, tout ce qui nous préoccupe c'est qu'on ce soit levé avec un bouton de plus sur la figure, que Bertrand Duchmole, au premier rang en cours de maths, nous a lancé
3,5 regards pendant le cours, et que Monique Lapouf a la poitrine qui a triplé de volume pendant les vacances d'été... Qu'on est bête à cet âge.. D'où cette période adulescence où là, on se sent
ado, et on en profite !!! Donc oui, lire du YA nous donne des ailes, et nous donne de l'espoir pendant un certain temps, nous sort de ce métro-boulot-dodo des plus catastorphiquement barbant pour
nous rappeler comme on n'était con de ne pas avoir profité de notre adolescence ^^ 

Froggy80 15/11/2012 00:18


Pour ma part, j'ai 32 ans et je ne refuse pas de vieillir... Mais je tiens à garder mon coeur d'enfant... Et lire des livres plus jeunes me permet de laisser libre court à mon imaginaire et de me
laisser transporter dans des aventures merveilleuses. Et des fois, c'est bon de lire des livres moins lourds, sombres et complexes...